A propos

Théodore Vibert est violoncelliste et compositeur. Passionné de musique et de cinéma depuis toujours, ce sont les musiques de John Williams, Henry Mancini, Georges Delerue qui l’ont initié enfant à l’orchestre symphonique et incité à étudier la musique. Il apprend le violoncelle, le piano, l’écriture, l’orchestration et la composition en plus de la pratique de musiques actuelles et du jazz. En 2019, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris en composition de musique de film.

A partir de 2015, il écrit pour de nombreux clips ou court-métrages dans le domaine de dessin animé et de la publicité. Joséphine Chaffin le contacte en 2017 pour écrire la musique de sa pièce de théâtre “Les beaux ardents”. Intéressé par le processus créatif collaboratif, il mène des projets en parallèle, avec plusieurs écoles d’animation, dont l’école des Gobelins, pour laquelle il va écrire plusieurs génériques destinés au festival d’Annecy. En plus des compositions pour l’image, il écrit et arrange des pièces de concerts tout en se produisant en tant que violoncelliste au sein de différentes formations.

Théodore Vibert est lauréat en Février 2019 du concours international de composition de musique de film de Montréal. En 2019, il a composé la musique de “Koala” (primé au festival Cinébanlieue) et “Croc-mou” (Premier prix du festival des solidarités). En 2020 il écrit plusieurs ciné-concerts, dont le concert “Méliès redécouvert” joué à la maison de la radio. En 2021, Théodore enregistre trois musiques pour des courts métrages de fiction et écrit pour des émission de télé.

Ce goût pour le travail collaboratif de création l’a amené à travailler avec l’association d’éducation artistique et culturelle Le grand mélange en 2020 et 2021 à travers « Chœurs ouverts », un projet de chant choral avec masque en réponse à la crise de Covid-19. Interprétées par les élèves, ses deux œuvres ont ensuite fait l’objet de captations diffusées sur « Vox », la plateforme de Radio France partenaire du projet.